Pyrénées Gascogne | Thème Développement durable 
Le 12/11/14

Un silo transformé en centrale photovoltaïque 

En Pyrénées Gascogne, la coopérative agricole Euralis transforme le toit d'un de ses silos en centrale photovoltaïque. Une opération menée grâce à l'expertise de Cam Energie, spécialiste en énergies renouvelables et filiale du Crédit Agricole. L'électricité produite alimentera une centaine de foyers.

Silo-Euralis-CR-Pyr-Gascogn
Le toit du silo Euralis transformé en centrale photovoltaïque.

L'esprit du développement durable souffle sur les Hautes Pyrénées. A Rabastens-de-Bigorre, une centrale photovoltaïque inédite pour le territoire entre en service. 1 630 m² de panneaux solaires ont été posés sur le toit d'un silo de céréales de la coopérative Euralis. Cette opération est pilotée par Cam Energie, spécialiste de la production d'énergies renouvelables et filiale du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne. Le volume annuel d'électricité attendu est de 264 MWh, « soit l'équivalent de la consommation de 105 foyers », détaille Aurélie Oyharçabal, directeur général adjoint de Cam Energie.

460 000 euros d'investissement

Dernière née des cent vingt centrales photovoltaïques implantées depuis 2009, celle-ci comporte une particularité. D'une part et de façon classique, Euralis a autorisé Cam Energie à poser ses panneaux solaires et à produire de l'électricité revendue à EDF. L'originalité de cette opération réside dans ce que l'opérateur a mis dans la corbeille de mariage. Cam Energie a en effet désamianté puis rénové le toit du silo dédié à la centrale photovoltaïque. Montant de l'investissement : 460 000 euros. Euralis et Cam Energie ont plusieurs projets de réhabilitation de sites similaires. L’ambition étant de réhabiliter des sites obsolètes et souvent amiantés pour produire de l’énergie verte. Ces projets seront présentés lors du prochain appel d’offres de la Commission de régulation de l’énergie (CRE)

Huit Caisses régionales derrière des projets similaires

Malgré sa taille moyenne, ce projet illustre l'expertise développée en matière d'énergies alternatives en Pyrénées Gascogne. Secrétaire général de la Caisse régionale de Crédit Agricole et président de Cam Energie, Patrick Faivre souligne, en effet, qu'il s'agit d'une démarche initiée il y a plusieurs années. « On a créé Cam Energie parce que les agriculteurs se sont intéressés très tôt au photovoltaïque. Ils ont des bâtiments avec des toitures souvent importantes, d'où l'idée de rentabiliser leur outil industriel en produisant de l'électricité. Sauf qu'il s'agit d'investissements relativement lourds. Nous avons donc décidé de les accompagner. » Les élus à ce partenariat n'interviennent pas dans la commercialisation de l'électricité. Leur rémunération provient en règle générale du loyer perçu pour le site dédié au photovoltaïque.

Désormais, l'activité de Cam Energie dépasse les frontières de son territoire. L'association avec six autres régions ouvre ainsi la voie à trente-six nouvelles centrales produisant l’équivalent de la consommation de trois mille foyers. Des centrales qui ont vu le jour grâce à la coopération de huit Caisses régionales.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.