Thème Agriculture 

Le grand boom du bio en France

Le 05/05/17

Alimentation bio, un marché en plein essor 

Avec une croissance à deux chiffres, le marché français du bio connaît un essor sans précédent. Conscient des enjeux du « manger sain » et de l’absolue nécessité de préserver notre environnement, le Crédit Agricole accompagne les acteurs du territoire, producteurs et entrepreneurs, ayant une démarche bio et écoresponsable.

lead-alimentation-bio-dossier
La surface de production agricole bio en France a augmenté de 16 % sur un an.

Plébiscitée par les Français, l’alimentation bio a le vent en poupe. Ainsi, selon les derniers chiffres du baromètre Agence Bio/CSA, près de 7 personnes sur 10 déclarent manger régulièrement bio. Bien loin des données de 2003 où 46 % d’entre-elles affirmaient ne jamais en consommer ! Cet engouement suit la courbe de surface de production agricole bio, laquelle, avec 1,5 million d’hectares exploités fin 2016, a augmenté de 16 % en un an. « Les taux de croissance du bio, à deux chiffres, sont maintenant bien installés et devraient encore progresser à un rythme important. Nous avons même atteint, pour certaines denrées comme le lait, les céréales ou la viande de bœuf, la quasi-autosuffisance de production », observe Florence Doucet, experte agriculture à Crédit Agricole SA.

Les nombreux atouts du bio

Conscientes des enjeux du « manger sain », les différentes Caisses régionales accompagnent exploitants agricoles, fabricants et distributeurs travaillant en bio, au cœur des territoires. « Historiquement, nous soutenons les acteurs du monde agricole et alimentaire dans les évolutions de marché. Le passage à l’agriculture raisonnée, démarche écoresponsable, a déjà été opéré par nombre de nos clients. Le bio, qui répond à une vraie demande sociétale, va plus loin dans la mesure où il est labellisé », poursuit-elle. Parmi les régions leader du bio figure l’Occitanie, qui a dépassé la barre des 16 % de surface agricole exploités selon ce mode. Une dynamique forte que la Caisse Pyrénées Gascogne, accompagne avec son offre spécifique Atout 5 Bio. « Ce package s’adresse aux agriculteurs se convertissant au bio. Il permet, grâce à des prêts, avance sur subventions et autre assurance récoltes, d’opérer une transition sereine. Car celle-ci nécessite un investissement difficile à répercuter sur les prix les premières années du fait de l’absence de label », ajoute Florence Doucet.

Des acteurs agricoles engagés et récompensés

En étroite collaboration depuis 2008 avec l’Agence bio, groupement d’intérêt public, le Crédit Agricole coorganise et finance les Trophées de l’excellence bio : ceux-ci récompensent tous les deux ans, à hauteur de 5 000 euros, des acteurs agricoles engagés dans le manger sain, tel en 2015 la société bérichonne Germ’Line (voir article). Ce partenariat a d’ailleurs été reconduit et élargi, en février 2017, à des actions communes de sensibilisation des chargés d’affaires des Caisses régionales aux spécificités du bio, notamment par le biais de référentiels technico-économiques. L’engagement national du Crédit Agricole se fait aussi aux côtés du ministère de l’Agriculture, lors de la remise annuelle des Trophées de l’agroécologie. Chaque gagnant remporte un prix de 10 000 euros, comme cette année l’éleveur-agriculteur en bio Félix Noblia (voir article). « En tant qu’acteur de référence dans l’agriculture – nous sommes la banque de neuf agriculteurs sur dix –, nous avons à cœur de soutenir et de mieux faire connaître les initiatives », précise Florence Doucet. « Nous voulons contribuer à faire avancer le bio, qui est l’une des voies d’avenir de l’agriculture. »

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.