Normandie | Thème Innovation 
Le 10/02/17

La balnéothérapie remet les chevaux en selle 

Accélérer la convalescence de chevaux de course blessés, les remettre en forme ou favoriser leur récupération après des efforts intenses grâce aux bienfaits de la balnéothérapie : c’est l’activité innovante développée depuis douze ans par Jean-Yves et Céline Lhérété, dans leur haras de Sassy, dans l’Orne. Le Crédit Agricole Normandie, qui accompagne le couple, l’a récompensé en 2016 par un trophée Innovation.

Balneotherapie-equineeCReNormandie
La combinaison d'une piscine et d'un marcheur aquatique améliore considérablement la santé du cheval.

« Céline et Jean-Yves Lhérété et leur haras de Sassy jouissent d’une grande notoriété en France et dans le monde. Ils sont réputés pour leur activité d’excellence de reproduction d’étalon mais aussi pour leur centre de balnéothérapie équine », assure Pascal Lefèvre, chargé d’affaires au pôle Filière équine de la Caisse régionale de Normandie. Il y a douze ans, ce couple d’éleveurs installé près d’Argentan, à Boischampré, dans l’Orne, ouvrait une structure innovante de balnéothérapie équine composée d’une piscine adaptée – en forme de U et d’une hauteur de 3 m 20 – et d’un système de marcheur aquatique. L’idée ? Grâce aux bienfaits de l’eau, accélérer la convalescence de chevaux de course blessés, les remettre en forme dans le cadre d’une reprise d’entraînement ou encore, leur permettre de récupérer après une course. « Comme pour des athlètes de haut niveau, l’eau permet de faire travailler les membres sans effort musculaire donc sans douleur grâce à la pesanteur. Elle permet également de mobiliser plus facilement des zones figées par la douleur et permet un travail cardiovasculaire qui, pratiqué en immersion, développe l'endurance. Enfin, l’eau favorise la détente des chevaux stressés et épuisés », précise Céline Lhérété.

Les chevaux viennent de la France entière

Les chevaux viennent de toute la France pour leur « cure » d'une durée d'un mois en moyenne. Ils effectuent, en fonction de leur état, de 10 à 50 minutes d’activité en immersion par jour. D’une capacité d’accueil d’une quinzaine de chevaux, le centre affiche complet toute l’année. Et il arrive même régulièrement au couple de devoir refuser des candidats par manque de place… « Il y a douze ans, nous avons décidé de financer l’installation. Nous n’avons pas hésité un instant, vu le savoir-faire et les compétences du couple Lhérété, notre client depuis la fin des années 90 », souligne Pascal Lefèvre. Une relation de longue date qui s’est encore enrichie en 2016 : le couple a, en effet, remporté le Prix de l'Innovation lors du concours « On se bouge dans l’Orne » organisé par la Caisse régionale.
Répartis dans la Manche, l’Orne et le Calvados, 4 chargés d’affaires et une assistante composent le pôle Filière équine du Crédit Agricole de Normandie, unique dans son genre parmi les Caisses régionales de Crédit Agricole. Il tourne à plein régime. Il faut dire que le marché du cheval, qui représente près de 8 000 emplois juste dans le département de l’Orne, fait figure de locomotive économique dans la région.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.