des Savoie | Thème Développement économique 
Le 13/01/17

Petite ETI deviendra grande 

Plus de 200 collaborateurs, un chiffre d’affaires en croissance rapide… En quelques années, Vacheron Industries est devenu un acteur important du bassin annécien. Le Crédit Agricole des Savoie s’investit à ses côtés pour lui permettre de conforter son développement.

nouvelle-usine-reboul-de-chavanod-haute-savoie
L'entreprise Reboul rachetée en 2013 par Vacheron Industries est spécialisée dans le packaging métal pour la cosmétique de luxe.

Catidom en 1999, Reboul en 2013, Annecy Technology en 2014… Depuis sa création, le groupe Vacheron Industries se constitue au fil d’acquisitions de filiales de grands groupes industriels, toutes situées dans le bassin annécien et toutes en perte de vitesse au moment de leur rachat. Aujourd’hui, l’entreprise basée à Seynod (74) compte 215 salariés et dispose d’une expertise reconnue sur l'ensemble des opérations d'emboutissage, d'anodisation, de finition et d'assemblage pour la conception et la fabrication de produits en métal ou plastique. Ses clients ? Des entreprises issues de l’univers de la mécanique et de l’automobile mais aussi des acteurs de l'industrie cosmétique et du luxe.

Une relation solide

« Le Crédit Agricole des Savoie est partenaire de Vacheron Industries depuis les premiers jours, explique Christophe Cheminal, chargé d’affaires à la Caisse régionale. Nous avons d’ailleurs accompagné la reprise de Reboul et celle d’Annecy Technology. Pour nous, le groupe est un client d’autant plus important qu’il joue désormais un rôle moteur sur un territoire où les ETI dynamiques sont encore plutôt rares… » Un enthousiasme soutenu par la croissance rapide du chiffre d’affaires : de 5 millions en 2012, il est passé à 30 millions en 2014 et les perspectives sont bonnes pour les trois structures qui ont toutes conservé leurs activités d’origine.

Investissements, croissance, investissements…

« Cette croissance rapide a nécessité des investissements importants, notamment pour la remise à flots des deux dernières entreprises rachetées, ajoute Frédéric Vacheron, fondateur et PDG du groupe. Ces apports de fonds ont porté leurs fruits et ouvert de solides perspectives de croissance aux filiales… Ce qui a entraîné de nouveaux besoins en investissement ! Face à cette situation, nous avons décidé d’ouvrir notre capital afin de consolider les développements engagés sur nos différents métiers. »

Partenaires de poids

Dans cette perspective, plusieurs investisseurs ont été consultés. Mais, à l’arrivée, le choix s’est porté sur un pool de deux acteurs : BPI France et Crédit Agricole des Savoie Capital. « Nous avons travaillé en binôme pendant toute l’opération qui a débouché sur une levée de fonds propres de 3 millions, dont 500 000 portés par Crédit Agricole des Savoie Capital. » Pour Frédéric Vacheron, cette ouverture du capital minoritaire est une réussite sur au moins deux plans : « A mes yeux, il était très important que nos investisseurs soient des institutionnels reconnus car c’est un vecteur fort de crédibilité auprès de nos donneurs d’ordre du luxe. Et, en la matière, on peut difficilement rêver mieux que BPI France et Crédit Agricole ! Par ailleurs, cet apport va nous donner des marges de manœuvre pour financer l’augmentation des parcs de machine de Catidom et d'Annecy Technology et conforter ainsi le développement de nos axes stratégiques. C’est un vrai plus pour notre avenir ! »

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.