Lorraine | Thème Développement économique 
Le 09/12/16

« Au Canada, ma charcuterie traditionnelle est considérée comme une innovation ! » 

Entreprise rayonnant en Lorraine depuis trente ans, La Nancéienne propose des mélanges d’épices, du matériel et des recettes clé en main pour fabriquer de la charcuterie traditionnelle. Déjà présente à l’international, une nouvelle étape clé de son développement s’ouvre au Canada, avec le soutien actif du Crédit Agricole de Lorraine.

nanceienne-approvisionnement-machine
L’entreprise La Nancéienne fait partie des adresses lorraines incontournables en matière d’épices et autres condiments. © 2016 iStockphoto

Eric Cormenier est un entrepreneur heureux. Sa société, la Nancéienne, s’apprête d’ici fin décembre à ouvrir au Canada, à la technopole agroalimentaire de Saint-Hyacinthe, dans la banlieue de Montréal, un atelier de fabrication de charcuterie et une boutique de vente au public : un développement inédit pour cette structure implantée à Nancy, qui fournit depuis 1983 des mélanges d’épices, du matériel et des recettes clé en main de saucisses et autres produits de salaison pour les bouchers. « Notre présence à l'international n’est pas une première. Nous nous sommes déjà implantés en Hongrie et en Roumanie il y a vingt ans, où nous fournissons des fabricants de charcuterie. Leurs produits sont distribués dans des grandes chaînes comme Cora et Auchan », se félicite le dirigeant.

Invité à fabriquer et vendre sa charcuterie outre-Atlantique

Mais au Canada, c’est une aventure d’une autre dimension qui attend Eric Cormenier, Aline et Clément – ses deux enfants qui le soutiennent dans cette nouvelle étape. Il y a quelques mois, grâce à la collaboration active de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Nancy et du Crédit Agricole de Lorraine, le patron de La Nancéienne a pu rencontrer des représentants de la technopole de Saint-Hyacinthe. « Nous avons travaillé non seulement avec la CCI, mais aussi, en interne, avec le pôle entreprises qui suit Eric Cormenier depuis 1998 et, le pôle affaires internationales de la Caisse. Il y a eu des réunions et des rencontres sur place, à Nancy, et l'entrepreneur a été invité au Canada pour montrer son savoir-faire. Cela a fonctionné au-delà de nos espérances ! On lui a proposé de fabriquer lui-même et de vendre ses charcuteries traditionnelles, ce qu’il n’avait jamais fait jusqu’alors », explique Mathieu Bacher, chargé d’affaires entreprises à la Caisse régionale de Crédit Agricole de Lorraine.

Une première boutique ouverte à Saint-Hyacinthe

« Je m’en souviendrai longtemps, raconte Eric Cormenier. J’avais emmené pour le Sial de Montréal des saucisses et des produits de dégustation. Tout le monde a été emballé ! Ce qui a été extraordinaire pour moi, c’est qu’on m’a dit que ce que je faisais était innovant ! ». « Au Canada, il n’y a pas de culture de la charcuterie traditionnelle, c'est donc une nouveauté et, en même temps, les produits de la gastronomie française y sont très appréciés », précise Mathieu Bacher. Après une première boutique ouverte à Saint-Hyacinthe, baptisée « Le Petit Lorrain », le dirigeant espère en ouvrir une autre à Montréal, et peut-être à Toronto. « En tout cas, tout ceci ne serait jamais arrivé sans le soutien du Crédit Agricole qui m’accompagne dans le développement de mon entreprise, non seulement pour des crédits, mais aussi pour initier de nouvelles affaires. Nous sommes dans une relation de confiance », précise Eric Cormenier. Un avis partagé par Mathieu Bacher. Il souligne, de son côté, le rayonnement de l’entreprise : « La Nancéienne montre que l'on n’a pas besoin de réaliser des millions de chiffre d’affaires pour se développer avec succès à l’international. »

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.