Caisses régionales | Thème Développement économique 
Le 04/10/16

« La reconquête du centre-ville est un enjeu vital pour les communes ! » 

Délitement des commerces, concurrence des périphéries, paupérisation des centres… Les villes de 3 000 à 20 000 habitants luttent au quotidien contre la dévitalisation qui les menace. Pour André Robert, délégué national de l’Association des petites villes de France, bon nombre d'élus ont compris l'urgence de reconquérir les centres-villes.

Andre-Robert-delegue-general-APVF
André Robert, délégué national de l’Association des petites villes de France (APVF).

Les communes que vous représentez mettent, pour la plupart, la reconquête de leur centre en tête de leurs priorités. Quels sont les enjeux ?

André Robert : C’est tout simplement vital pour elles ! A des degrés divers, une grande partie des petites villes souffrent en leur centre. Seules les communes touristiques, ou du littoral, échappent au processus de dévitalisation. Les plus touchées cumulent déclin démographique, économique et social. Le symptôme le plus évident est la multiplication des grilles de magasins baissées dans les rues… Mais la vacance des logements et la fermeture des services publics sont des phénomènes tout aussi inquiétants. Cet état de fait est sans doute le fruit de l’ambition : on a voulu avoir de grandes communes, de plus en plus larges, avec des centres commerciaux en périphérie et de beaux lotissements tout neufs. Aujourd’hui, la grande majorité des élus a compris qu’il fallait revenir vers le centre, y maintenir les commerces et les habitants pour casser le cercle vicieux de la déprise.

Comment la situation évolue-t-elle ?

A. R. : Je dirais que la restriction des budgets municipaux et des dotations publiques n’aide pas les communes à passer à l’action… Certes, il existe des dispositifs nationaux destinés à les aider, comme le Fisac (Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce), mais les crédits sont globalement orientés à la baisse. De même, les appels à projet, comme celui qui a été lancé l’an dernier sur la revitalisation des centres-bourgs, sont sans doute utiles aux villes qui en bénéficient, mais il y a beaucoup de candidats et très peu d’élus.

Dans ce contexte, quel peut être le rôle des banques ?

A. R. : Au même titre que les autres acteurs, les banques ont tout à gagner à voir les cœurs de ville reprendre vie. Nous aimerions qu’elles soient plus nombreuses à s’engager aux côtés des communes pour les accompagner dans la redynamisation des centres, ne serait-ce qu’en soutenant davantage les porteurs de projets commerciaux ou artisanaux !

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.