Crédit Agricole | Thème Développement économique 
Le 05/04/16

« Le mécénat privé est appelé à se développer » 

La culture joue un rôle déterminant dans le paysage économique français. Nombreuses sont les initiatives menées en régions pour tirer parti de son rayonnement. Devant la réduction des aides publiques, Jean Musitelli, ancien ambassadeur de France à l'Unesco et spécialiste du patrimoine culturel, plaide pour un développement du mécénat privé afin de pérenniser l’action culturelle locale.

Jean-Musitelli
Jean Musitelli, ancien ambassadeur de France à l'Unesco et spécialiste du patrimoine culturel, plaide pour un développement du mécénat privé afin de pérenniser l’action culturelle locale. Photo A. Goulard.

Quelle place occupe la culture dans l’économie française ?

La culture est aujourd’hui un formidable moteur de croissance, une activité économique essentielle et dynamique. La forte expansion de la demande mondiale, et notamment des pays émergents tels que la Chine ou le Brésil, qui est liée à l’élévation générale du niveau de vie et au développement de classes moyennes éduquées, constitue une stimulation considérable pour le développement du tourisme culturel et des emplois induits (hôtellerie, restauration, transports, services).

Riche d’un patrimoine varié, diversifié et doté de sites prestigieux, la France est un pays de grande création culturelle, qui attire chaque année 84 millions de touristes étrangers. Il y a donc un contexte très favorable au développement culturel, si tant est que l’on sache exploiter ce mouvement.

Les territoires et les régions doivent s’organiser pour en bénéficier, car il y a une très forte captation de ce potentiel par Paris, qui concentre à elle seule la moitié de cette manne touristique.

Justement, comment nos régions en tirent-elle parti ?

Une vraie créativité et un fort dynamisme territorial, liés à la loi de décentralisation, se sont développés ces dernières années. Les grands musées parisiens s’implantent en régions : le Louvre à Lens, Pompidou à Metz…

Certaines métropoles tirent également leur épingle du jeu en plaçant la culture au centre de leur stratégie territoriale et en diversifiant leur offre, comme Marseille, devenue capitale de la culture en 2013 avec le MuCEM, ou Lyon avec l’ouverture du musée des Confluences. Sans oublier les manifestations culturelles de villes plus petites, qui font beaucoup d’efforts de modernisation et d’animation pour se distinguer : Colmar avec le musée Unterlinden, etc.

Au-delà des musées, les festivals ont aussi des retombées économiques très importantes : Avignon pour le plus emblématique, la Folle Journée à Nantes, le festival de jazz à Marciac dans le Gers, qui attire pendant trois semaines 5 000 personnes tous les soirs…

Quels sont les facteurs clés d’une création culturelle réussie ?

Le lien à la culture locale et l’enracinement au territoire sont essentiels si l’on veut faire de la culture un véritable levier de croissance. Le développement culturel des territoires ne doit pas uniquement passer par l’importation de modèles hors sol, mais aussi par l’essaimage d’actions ancrées dans le terreau local. D’autant que ces actions sont moins lourdes à supporter en termes d’investissement, plus facilement amortissables, et qu’elles peuvent se révéler davantage attractives pour capter de nouveaux publics. 

À condition de penser l’offre dans sa globalité. Il ne suffit pas de créer un équipement culturel pour renforcer l’attractivité d’un territoire : il doit être intégré dans un environnement propice, avec notamment une capacité d’accueil et d’hébergement suffisante.

En quoi est-ce important que le Crédit Agricole soutienne la culture ?

Depuis une trentaine d’années, le financement culturel est assuré à parts égales par l’État et les collectivités territoriales. Mais aujourd’hui, ces aides publiques ont tendance à diminuer, ce qui perturbe le modèle économique de nombreux projets.

Pour maintenir ce niveau d’investissement culturel, il est indispensable que le mécénat privé se renforce afin de diversifier les sources de financement des acteurs, en particulier locaux, de la culture. Or, il occupe encore en France une place limitée et se concentre essentiellement sur des opérations à forte visibilité, au détriment du patrimoine local.

Grâce à son réseau de proximité et à la densité de son maillage territorial, le Crédit Agricole bénéficie d’une connaissance fine des territoires qui lui permet d’investir en bonne intelligence avec les acteurs locaux et leur environnement. Au-delà du financement, il peut être amené à expertiser les projets, en évaluer la viabilité, avoir un rôle de conseil et en faire la promotion.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.