Crédit Agricole | Thème Développement économique 
Le 05/04/16

Faire vivre le patrimoine culturel des régions 

La culture est parfois perçue comme relevant du prestige de notre patrimoine, de « l’exception culturelle » française. Pourtant, elle joue un rôle essentiel dans la vie quotidienne des régions et peut s’illustrer à travers de nombreux projets emblématiques de leur territoire. Les Caisses régionales de Crédit Agricole, avec le soutien de la Fondation du Crédit Agricole-Pays de France, s’investissent régulièrement dans le développement de l’offre culturelle locale, qui contribue à la vitalité du tissu économique et social.

lead-culture-regions-2
Les Caisses régionales de Crédit Agricole s’investissent régulièrement dans le développement de l’offre culturelle locale. © 2016 Thinkstock

Non seulement la culture est un facteur de cohésion sociale et d’épanouissement personnel, mais elle est également une activité essentielle et dynamique, aux effets positifs sur l’économie territoriale et locale. Nombreux sont les bénéfices qu’elle apporte là où elle s’épanouit, tant en termes de rayonnement touristique que d’emplois.

Riche d’un patrimoine varié, diversifié et doté de sites prestigieux, la France est un pays de grande création culturelle, qui attire chaque année 84 millions de touristes étrangers, dont près de la moitié à Paris. Génératrices d’emplois, les branches culturelles contribuent ainsi à 3,2 % de la richesse nationale et emploient environ 670 000 personnes (soit 2,3 % de l’emploi total en France).

La valeur ajoutée des entreprises culturelles, qui s’élève à 57,8 milliards d'euros, influe également sur les acteurs locaux (revenus des ménages, ressources fiscales locales) et a un impact indirect sur d’autres secteurs : commerce, hôtellerie, restauration, transports, services, etc.

Les Caisses régionales de Crédit Agricole valorisent la culture locale

En régions, l’offre culturelle s’organise pour bénéficier du même pouvoir d’attraction que la capitale. Avec le prolongement du Louvre à Lens, Versailles à Arras ou encore la future implantation de l’Institut du monde arabe à Tourcoing, la région Hauts-de-France est une belle illustration de cette volonté de décentralisation culturelle. Convaincu de l’utilité de la démarche, le Crédit Agricole Nord de France multiplie les initiatives pour valoriser l’offre culturelle locale, à l’image des expositions d’art flamand organisées par le musée de Flandre Cassel.

De son côté, Bordeaux place de nombreux espoirs dans la Cité du vin, qui sera inaugurée le 1er juin prochain, et dont le Crédit Agricole d’Aquitaine est membre fondateur.

Les plus petites villes ne sont pas en reste. C’est le cas de Verdun avec son Mémorial, dont les travaux de rénovation et d’agrandissement, soutenus par le Crédit Agricole de Lorraine, visent à favoriser le tourisme de mémoire notamment chez les jeunes générations.

Développer le mécénat d'entreprise

Le financement de la culture en France reste aujourd’hui avant tout public. Au niveau national, le ministère de la Culture et de la Communication dispose de 7 milliards d’euros annuels, dont 3,85 milliards sont consacrés uniquement à l’audiovisuel public. Dans le cadre du financement public territorial, organisé par la loi de décentralisation, les départements, régions et communes engagent de leur côté chaque année près de 7 milliards d’euros dans la culture. Mais la réduction des aides publiques semble désormais compromettre le modèle économique de nombreux projets culturels.

Face à ce constat, le mécénat d’entreprise, encore limité en France, est appelé à se développer dans les années à venir.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.