Caisses régionales | Thème Logement 
Le 05/11/15

La rénovation énergétique, un enjeu majeur pour l’habitat 

Malgré des dispositifs d’incitation fiscale et d’aide au financement des travaux, la rénovation énergétique de l’habitat individuel peine à se développer. Un rapport préconise plusieurs solutions pour y remédier. En région, le Crédit Agricole met en place des partenariats pour mieux accompagner les propriétaires.

lead-logement-renovation-energetique
La rénovation énergétique, un sujet important sur lequel le Crédit Agricole s'engage

Où en est le chantier de la rénovation énergétique de l’habitat en France ? Si le parc des logements collectifs fait plutôt figure de bon élève, il n’en va pas de même avec l’habitat individuel. Le rapport du groupe de travail sur « La rénovation énergétique des maisons individuelles occupées par leurs propriétaires (REMIOP) » datant du 13 mai 2015 et rédigé pour le Conseil national de l’habitat pointe un retard à l’allumage notable.

Cette « pause » dans l’effort de rénovation énergétique n’a pourtant pas lieu d’être. Promulguée en août 2015, la loi sur la transition énergétique fixe l’objectif de réduire de 20 % la consommation d’énergie et l’émission de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Un rapport qui pointe les difficultés pour les ménages modestes

Le groupe de travail a identifié plusieurs freins, à commencer par un « retour sur investissement trop long pour les ménages (10 à 15 ans, voire 20 ans), rendant l’argument de l’efficacité énergétique de l’opération difficile à entendre ». En fait, les ménages font des travaux de confort ou d’agrandissement, et y incluent ou pas des travaux énergétiques.

Si les ménages les plus aisés n’hésitent pas à profiter des dispositifs d’exonération fiscale, les propriétaires les plus modestes ne sont tout simplement pas en capacité financière d’engager des travaux. Bien qu’éligibles aux aides allouées par l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah) ou les collectivités locales, ils ont du mal à y voir clair : les dispositifs sont nombreux, peu harmonisés et d’une pérennité toute relative. Par ailleurs, leur capacité de recours au crédit bancaire reste faible compte tenu de leur situation financière.

Des partenariats mis en place par les Caisses régionales

Les auteurs du rapport font plusieurs propositions, dont la mise en place d’un diagnostic initial global qui prendrait en compte les travaux à effectuer dans un logement et leur programmation dans le temps, ainsi que les aides et les emprunts à mobiliser. Une sorte de vue à 360° du projet, destinée à rassurer toutes les parties prenantes sur sa faisabilité et à en garantir l’achèvement.

Cette proposition a le soutien du Crédit Agricole (Patrick Stocker, responsable Logement et Énergie à la Fédération nationale du Crédit Agricole, est le rapporteur du rapport REMIOP). Et plusieurs Caisses régionales ont déjà mis en place des partenariats avec des collectivités locales et des associations, avec un objectif bien précis : permettre au plus grand nombre d’échapper à la précarité énergétique.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.