Finistère | Thème Innovation 
Le 26/10/15

Amphoris, une cave sous-marine pour des bouteilles à la mer 

Immerger des bouteilles de vin et de champagne au fond de l’océan afin d’en différencier la maturation : c’est le concept étonnant mis en place par Amphoris, en Bretagne. Cette entreprise innovante est soutenue activement par la filière mer du Crédit Agricole du Finistère.

Amphoris-1
Plus de 2 000 bouteilles ont été immergées, cet été, au large d'Ouessant, par la société Amphoris. Un projet soutenu par le Crédit Agricole du Finistère. Photo Amphoris

2 500 : c’est le nombre de bouteilles de vin et de champagne, confiées par des vignerons de différentes régions de France, qui ont été immergées cet été au large d’Ouessant par la société finistérienne Amphoris.

Dans un an, les bouteilles sortiront de l’eau, et seront alors analysées par les laboratoires de l’Université de Dijon et Vinéo, société de conseil en œnologie basée à Beaune, en Bourgogne. L’objectif : évaluer les effets de ce séjour sous l’eau sur les qualités du vin.

Des bouteilles immergées à 90 mètres de profondeur

« L’océan peut être considéré comme un lieu de conservation du vin, certes différent d’une cave, mais avec des atouts certains. A la profondeur à laquelle nous avons immergé les bouteilles – entre 60 et 90 mètres –, l’obscurité est totale, la température est constante, entre 12 et 14 degrés et le taux d’humidité est maximum puisque les bouteilles sont en contact avec l’eau. Ce sont des conditions optimales pour faire maturer les vins », explique Pierre Recoules, directeur général d’Amphoris.

Ingénieur dans les travaux off-shore, c’est lui qui a eu l’idée en 2014, avec son associé Denis Drouin, également ingénieur dans des projets maritimes, de lancer Amphoris. « Ce concept existe, notamment chez les ostréiculteurs. Mais là, c’est la première fois que l’immersion des bouteilles est directement proposée aux vignerons eux-mêmes, en tant que prestation de service », précise Pierre Recoules.

La filière mer, créée pour soutenir des projets innovants

Innovant, le projet Amphoris a d’emblée séduit le Crédit Agricole du Finistère, qui a non seulement aidé à la structuration de la société dès ses balbutiements, mais aussi participé à son financement. « C’est là tout l’objectif de la filière mer créée il y a un an et demi : soutenir des projets tournés vers l’avenir, susceptibles de devenir des relais de croissance des autres secteurs économiques plus matures », commente Philippe Coquil, responsable de la filière mer à la Caisse régionale. 

« Non seulement le Crédit Agricole est le partenaire qui nous a fait confiance dès le début, mais en plus, il nous a apporté, grâce à son réseau, un client majeur, à savoir CA Grand Crus », précise le directeur d’Amphoris. Sur les 2 500 bouteilles immergées, près de 500 ont en effet été confiées par les vignerons de neuf domaines appartenant à cette société du groupe.

Des partenariats privilégiés avec les vignerons

Avant même les premiers retours sur la maturation du vin en mer, qui permettront d’affiner les conditions d’immersion, les dirigeants d’Amphoris tablent déjà sur la mise à l’eau de plusieurs milliers de bouteilles à l’horizon 2020, ainsi que sur le développement de partenariats commerciaux privilégiés avec les vignerons.

Des avancées auxquelles le Crédit Agricole du Finistère entend aussi directement participer et qu'il souhaite faciliter : « Nous regardons la possibilité de devenir actionnaire d’Amphoris, via notre société de participation locale Force 29 », précise de son côté Philippe Coquil.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.