Provence Côte d'Azur | Thème Développement durable 
Le 16/10/15

Helioclim mise sur le froid solaire 

Agée d’à peine quatre ans, une entreprise des Alpes-Maritimes pourrait révolutionner l’univers de la climatisation avec une solution aussi innovante que respectueuse de l’environnement. Le projet a convaincu deux entités du Crédit Agricole.

Creazur
La société Helioclim a pu compter sur le soutien du Crédit Agricole pour se développer. Photo Helioclim.

Le problème avec l’énergie solaire dans le secteur du bâtiment ? Dans la plupart des cas, les pics de production sont en été alors que les pics de consommation sont en hiver… Sauf si on se sert du soleil pour climatiser l’intérieur !

C’est le challenge que s’est fixé Helioclim, start-up créée en 2011 dans le cadre d’un projet cofinancé par l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) au titre des investissements d’avenir.

Un dispositif à faible impact environnemental

Le projet de la jeune entreprise de Mandelieu-la-Napoule (06) est de concevoir un dispositif à haute efficacité énergétique et à faible impact environnemental capable de répondre à l’ensemble des besoins thermiques des bâtiments industriels et tertiaires : climatisation, mais aussi chauffage, production d’eau chaude sanitaire et de froid industriel.

Un dispositif expérimental associant capteur solaire à concentration, machine à absorption et système de stockage d’énergie a d’ores et déjà été mis au point, mais Helioclim veut désormais passer à l’étape d’après : la création d’un démonstrateur pré-industriel à échelle 1, qui pourrait être implanté sur le toit d’un centre de calcul informatique géant à Mougins.

Une participation importante du Crédit Agricole

« Mais pour ce faire, il faut des moyens conséquents, souligne Jean-François Richardoz, chargé d’affaires chez Créazur, fonds de capital innovation du Crédit Agricole Provence Côte d’Azur. C’était l’enjeu de la levée de fonds initiée en 2014 et finalisée en mai dernier. Au total, le tour de table fédéré autour de la start-up a permis de réunir 1,8 million d’euros, soit 300 000 euros de plus que l’objectif visé par Helioclim. »

Avec le concours de Créazur et de Sofipaca, fonds de capital développement des Caisses régionales de Provence Côte d’Azur et Alpes Provence, la participation du Crédit Agricole représente près d’un quart des apports.

Des emplois en ligne de mire

« A dire vrai, nos deux structures ont dérogé à leurs règles habituelles lors de cette levée de fonds, poursuit Jean-François Richardoz. En effet, Créazur et, plus encore, Sofipaca interviennent en règle générale sur des sociétés bien plus matures qu’Helioclim. Mais le dossier avait beaucoup d’atouts très convaincants : la collaboration avec l’Ademe, l’aspect écoresponsable de la solution, le fait que le projet soit en ligne avec nos domaines d’excellence et surtout l’énorme potentiel de croissance, susceptible d’avoir un impact social très positif puisque la société vise la création de 13 emplois en 2016 et de 54 autres en 2017. »

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.