Le Village by CA | Thème Développement durable 
Le 05/10/15

Afynerie, la bioraffinerie couplant biologie et chimie 

Société spécialisée dans l’ingénierie en microbiologie et bioprocédés, Afyren a mis au point un concept innovant reposant sur la valorisation de la biomasse non-alimentaire en bioénergies et chimie verte : Afynerie. Un projet d’avenir auquel croit le Crédit Agricole, qui héberge l’entreprise au sein du Village by CA, à Paris. Entretien avec Régis Nouaille, président-fondateur d’Afyren.

afyren-technologie-rupture
Afyren, une start-up innovante spécialisée dans l’ingénierie en microbiologie et bioprocédés, soutenue par le Crédit Agricole et le Village by CA. Photo Afyren.

Pourquoi avoir créé Afyren ?

Actuellement, les marchés de l’énergie et de la chimie dépendent des ressources fossiles combustibles, non renouvelables, qui tendent à se raréfier et qui posent des problèmes environnementaux encore sous-estimés. Des approches durables et soutenables, basées sur l’utilisation de ressources renouvelables et écologiques, seront nécessaires pour répondre à la demande croissante de la population mondiale et suppléer le pétrole en tant que ressource pour l’industrie pétrochimique.

La biologie industrielle, définie comme un groupe de technologies utilisant des microorganismes génétiquement modifiés pour convertir les plantes renouvelables (biomasse alimentaire) en produits d’intérêt énergétique et chimique, jouera un rôle central dans cette évolution. Néanmoins, ces technologies induiront une concurrence sur cette biomasse entre les filières alimentaires et les filières énergétiques.

Née de ce constat, Afyren a pour objectif de trouver des sources de carbone et d’énergie alternatives, en valorisant les déchets organiques (lisier, fumier, déchets verts, etc) en produits biosourcés d’intérêt énergétique et chimique à des coûts compétitifs.

En quoi consiste votre projet Afynerie ?

Afyren a choisi de développer une technologie de rupture fondée sur la mise en œuvre d’un procédé de bioraffinerie « tout en un » robuste et flexible, mettant en jeu des microorganismes naturels qui convertissent les déchets en ces produits d’intérêt. In fine, l’objectif est de proposer une logistique optimisée de la biomasse en valorisant localement ces déchets : dans une première étape, des unités de fermentation et d’extraction produisent des synthons puis, dans une seconde étape, du méthane et des digestats de qualité agronomique au bénéfice de l’économie et des populations des territoires

Concrètement, les synthons primaires sont ensuite collectés pour être traités dans une centrale chimique. Cette stratégie d’approvisionnement limite les quantités d’intrants à transporter et apporte une solution à la gestion des déchets sur les territoires. Quant à la production de ce biogaz, stockable et durable, il contribuera à répondre aux besoins des populations locales en électricité, chaleur, biométhane (carburants, injections dans le réseau GRDF, bouteilles de gaz), tout en offrant la possibilité, aux agriculteurs par exemple, de se créer un revenu complémentaire. D’autant qu’en évitant les émissions naturelles de méthane, elle réduit considérablement les gaz à effet de serre.

Que représente pour vous le Village by CA ?

Notre société y est hébergée depuis mars 2015. Notre volonté, en rejoignant cet écosystème, est de profiter de la force d’un réseau de start-up innovantes pour y trouver des synergies.

Nous bénéficions également de relations privilégiées avec l’ensemble du réseau bancaire que peut apporter le Crédit Agricole. Le Village by CA est un formidable accélérateur pour le développement futur de notre société.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.