des Savoie | Thème Logement 
Le 26/06/15

Foncière hôtelière : un tremplin pour l'hébergement des skieurs 

Le parc hôtelier des stations de ski a besoin d'air. Dans les Alpes du Nord, un manque de nouvelles structures s'ajoute aux établissements en mal de rénovation. Résultat : le nombre de lits régresse, impactant toute la filière neige. Une foncière hôtelière, portée par le Crédit Agricole des Savoie, vise à inverser la tendance, avec pour objectif de créer ou rénover 1 500 à 2 000 lits dans les cinq ans.

lit-froid-3-vallees
Pour lutter contre le phénomène des "lits froids", une foncière hotelière voit le jour sous l'impulsion du Crédit Agricole des Savoie.

Volontarisme et action sont les mots clés de l'opération menée dans les Alpes du Nord pour relancer l'offre d'hébergement en hiver. Sous l'impulsion du Crédit Agricole des Savoie, une foncière hôtelière est en train de naître. Sa mission : remettre sur le marché ou créer 1 500 à 2 000 lits d'hôtel et de résidence de tourisme dans les cinq ans. L'initiative est menée en partenariat avec le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, la Caisse des Dépôts et d'autres banquiers du territoire.

Le secteur hôtelier peine à maintenir son offre de lits, d'une part à cause de coûts de rénovation trop importants, d'autre part, parce qu’être propriétaire de ses murs n'est plus considéré comme stratégique. Résultat : le bataillon des « lits froids » augmente et les créations stagnent.

Une foncière pilotée par le pôle Montagne du Crédit Agricole des Savoie

Directeur général adjoint en charge du développement au Crédit Agricole des Savoie, Pierre Fort détaille : « Cette foncière est pilotée par notre pôle d'expertise Montagne. Elle est dotée de 30 millions d'euros de fonds propres. Elle doit permettre environ 70 millions d'investissements dans des murs d'hôtel ou de résidence de tourisme en Savoie, Haute-Savoie et Isère. » Il ajoute : « Les nouveaux murs seront loués à des hôteliers et à des clubs hôtels. Ces professionnels n'auront donc à se consacrer qu'à l'aménagement et à la gestion. »

Parallèlement au domaine hôtelier, un autre pan de l'offre d'hébergement est frappé d'atonie. Celui des appartements de particuliers. Là encore, les coûts de rénovation  sont en cause. Une solution a ainsi vu le jour courant 2014 afin de remettre des biens sur le marché de la location. Cette initiative a été menée en partenariat avec la Société des trois vallées, exploitant les domaines de Courchevel, Méribel et La Tania.

Lutter contre le phénomène des "lits froids"

Il y avait urgence à lutter contre le phénomène des « lits froids ». Car entre le parc hôtelier et celui des particuliers, près de 40 % des 553 000 lits dans les Alpes du Nord sont sortis du circuit marchand.

Une tendance qui se poursuit au rythme de 2 à 3 % par an. L'enjeu est donc de taille pour l'ensemble de la filière neige. « Un lit génère entre 2 et 3 000 euros de chiffre d'affaires par an pour les remontées mécaniques, souligne Pierre Fort. Au-delà, c'est l'ensemble des activités saisonnières qui bénéficie de la dynamisation des capacités d'accueil en hiver. »

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.