Le Village by CA | Thème Innovation 
Le 07/05/15

Quel bâtiment connecté pour demain ? 

Avec les objets connectés, nos logements et nos lieux de travail deviennent plus confortables, plus faciles à gérer et moins coûteux à l’usage. Le point avec Jean-Philippe Régnier, chargé d’affaires et responsable des partenariats chez Intent Technologies, spécialiste du bâtiment connecté installé au Village by CA.

Intent-technologies
Le bâtiment, plus connecté que jamais. Photo © 2014 All Rights Reserved | Intent Technologies

L’habitat semble être l’un des domaines où les objets connectés se développent le plus rapidement. Pouvez-vous donner quelques exemples d’application ?

Le bâtiment et l’habitat font partie des secteurs qui ont mis le plus de temps à passer au numérique…  Mais avec l’internet des objets, l’accélération a été massive. Aujourd’hui, les services connectés se développent à vue d’œil : suivi des températures, consommations d’eau et d’électricité, détecteurs de fumée, monitoring de la qualité de l’air, contrôles d’accès, des ventilations, du fonctionnement des ascenseurs…

A quels besoins et quelles attentes répondent-ils ?

En récupérant et en traitant en temps réel toutes les données émises par les différents équipements du bâtiment mais aussi des systèmes d’informations des prestataires de services (en charge de l’exploitation ou des services à la personne), on peut proposer de nouveaux services pour améliorer le confort quotidien.

Par exemple, il est tout à fait possible de se servir de ces données pour faciliter le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie : on peut détecter les chutes, un ralentissement anormal de l’activité (en détectant l’absence de consommation d’eau), mettre en place des actions de services si l’ascenseur tombe en panne ou si la température intérieure devient trop élevée… Du côté des exploitants des bâtiments, l’intérêt est essentiellement économique : les objets connectés ouvrent des perspectives très intéressantes en matière de maîtrise des coûts d’exploitation !

A quels publics sont destinés ces équipements ?

Aujourd’hui, on s’aperçoit que les objets connectés s’adressent à tout type de bâtiments, du tertiaire au résidentiel (collectif comme individuel), qu’il soit géré par une foncière, un property manager, un syndic ou un bailleur social. En fonction de la typologie de client, les enjeux seront différents. Ainsi, dans le privé, l’objectif est plutôt d’offrir des services à haute valeur ajoutée pour fidéliser et valoriser leur parc client.

En revanche, dans le logement social, les objets connectés ont surtout vocation à optimiser le confort tout en optimisant les coûts. C’est ce que nous faisons déjà avec Norévie, une filiale du groupe Arcade, dont le Crédit Agricole est actionnaire.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.