Charente-Périgord | Thème Agriculture 
Le 01/10/14

Mobilisation pour les vins de Bergerac 

Intempéries, excès d’humidité, coulures, mauvaises récoltes, chiffre d’affaires en berne… Pour stopper l’engrenage d’une année noire, le Crédit Agricole Charente-Périgord, partenaire privilégié de la viticulture en Dordogne, a mis en place un plan de soutien bancaire et mutualiste.

Les vendanges dans le vignoble de Bergerac
La récolte est en recul depuis 2012 dans le vignoble de Bergerac. © Fédération Vins de Bergerac

Le vignoble de Bergerac compte 10 900 hectares en production pour 520 000 hectolitres de production moyenne. Mais durement frappée par les aléas climatiques, la filière réalise une récolte 2013 historiquement faible de 350 000 hectolitres, alors même que la récolte 2012 était déjà en recul. Début 2014, les stocks sont au plus bas, et la perte de chiffre d’affaires est évaluée à 10 M€ pour 2014-2015. Le Crédit Agricole Charente-Périgord décide de se mobiliser et de venir en soutien à ses clients viticulteurs. « Entre le 1er avril et le 15 mai 2014, nos conseillers ont rencontré 330 clients viticulteurs sur leur exploitation pour faire le point sur leur situation. À l’issue de ces entretiens, 94 clients ont souhaité bénéficier des mesures mises en place : prêts à court ou moyen terme, pause ou aménagement d’échéances de crédits. Pour les autres clients, les solutions sont passées par la vente de stocks, la mise en place de la modulation contractuelle, le refinancement d’investissements autofinancés… Au total, 2,6 M€ de trésorerie ont été injectés dans la filière », explique Jean-Luc Joly, responsable du marché Agriculture.

Aider à passer le cap

En complément de taux préférentiels, le Crédit Agricole Charente-Périgord consent un effort financier « mutualiste » couvrant partiellement le surcoût lié aux reports d’échéances.
« Ce plan a permis à la profession de passer le cap et de se tourner à nouveau vers l’avenir, explique Jean-François Fruterro, viticulteur et président de la Fédération Vins de Bergerac. Quant à la participation du Crédit Agricole, à titre mutualiste, au surcoût que nous avons à supporter, elle nous a donné un solide gage de la volonté de la banque d’accompagner encore plus globalement la filière », souligne-t-il. Déjà dotée d’un pôle Viticulture à Bergerac, la Caisse régionale entend en effet intensifier sa présence auprès des viticulteurs en s’appuyant sur l’expertise du pôle Agroalimentaire et des différents métiers du groupe Crédit Agricole.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.