Centre Loire | Thème Développement durable 
Le 17/09/14

De l'énergie verte à Orléans 

Depuis un an, le fonctionnement d'une chaudière biomasse permet de chauffer l'un des plus importants quartiers d'Orléans. L'investissement est rendu possible grâce au financement de la Banque publique d’investissement (BPI) et du Crédit Agricole Centre Loire.

Chaudière biomasse Orléans
La nouvelle chaufferie assure les mêmes missions que l'ancienne en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

La Source, l’un des quartiers les plus importants d’Orléans avec ses 18 000 habitants, bénéficie aujourd’hui d’un mode de chauffage urbain et d’électricité « verts ». Une volonté de la Ville de participer à la diminution de la production de gaz à effet de serre. L’ancienne chaufferie centrale, qui assurait la fourniture de chaleur et la production d’électricité vendue à EDF, fonctionnait au fioul lourd et au gaz naturel avec une puissance de 87 MW. Aujourd’hui, la nouvelle chaufferie biomasse, exploitée par la société Dalkia Biomasse Orléans, filiale de Dalkia, fonctionne avec du bois et assure les mêmes missions avec une puissance moindre (25 MW). 25 km de réseau de chauffage urbain alimentent près de 7 500 logements et bâtiments du quartier (campus universitaire, établissements scolaires, centres commerciaux, immeubles d'habitation, de bureaux, etc.) et desserviront le futur hôpital d’Orléans dont la livraison est prévue en 2015.

Une opération coordonnée

« Le positionnement de la Caisse Centre Loire sur cet investissement s’est fait naturellement. Il y a une vraie volonté du groupe d’accompagner des travaux d’économies d’énergie et de favoriser les énergies renouvelables : un secteur qui fait partie des priorités du groupe », explique David Asklund, au Crédit Agricole Centre Loire. L’investissement de 40 millions d’euros a été financé par la Banque publique d’investissent (BPI) et la Caisse régionale Centre Loire assistée par Carcie, filiale de banque d’affaires de quatre Caisses régionales (Touraine-Poitou, Centre Ouest, Val de France et Centre Loire en chef de file) qui ont toutes participé. « Coordonner l’opération dans son montage à la fois juridique et financier, c’est la mission de Carcie », explique Laurence Martin-Roblès, directrice de cette filiale. « De plus, le financement a bénéficié d’un taux bonifié grâce à l’enveloppe Preveo mise à disposition par la Banque européenne d’investissement. »

Une facture à la baisse pour les particuliers

Le respect de l’environnement se conjugue aussi avec des économies financières pour le consommateur. Au moment de l’investissement, un coût de TVA moindre – de 19,6 % à 5,5 % – avait permis d’anticiper une diminution de la facture. Autre avantage et non des moindres : les prix sont indexés sur ceux de la filière bois, moins sujette à la tendance inflationniste de l’énergie fossile. Cela aurait déjà permis aux particuliers de réduire lde 9 % le coût de l'énergie qu'ils consomment.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.