Normandie | Thème Santé 
Le 04/06/14

Centre François-Baclesse de Caen : un engagement de longue durée 

Entre le Crédit Agricole de Normandie et le centre anticancer de Caen, l’histoire a commencé au jardin… Quatre ans après, elle se poursuit dans l’effervescence des laboratoires de recherche. Coup de projecteur sur un projet de mécénat à rebondissement.

Le Centre François-Baclesse de Caen lutte contre le cancer
Financer la recherche médicale permet aussi d'avancer sur les technologies de pointe. ©Centre-François-Baclesse

Depuis 90 ans, le Centre François-Baclesse de Caen (14) lutte contre le cancer. Membre du groupe Unicancer, cet établissement privé à but non lucratif poursuit une triple mission de soins, de recherche et de formation. Il accueille environ 6 500 patients par an, dont 5 000 nouveaux, ce qui fait de lui l’un des principaux centres de lutte contre le cancer de l’Hexagone. 

Un jardin pour se ressourcer

« Depuis quatre ans, le Crédit Agricole de Normandie a soutenu plusieurs projets du centre dans le cadre de sa politique de mécénat », explique Jean-Marie Boullot, chargé de la vie mutualiste et du mécénat à la Caisse régionale. « Tout a commencé en 2011 avec la création du jardin thérapeutique Océan Vert pour lequel la banque a offert une dotation de 60 000 €. » Inauguré en octobre 2012, cet espace de 700 m2 a pour vocation d’aider les patients à guérir et vient en complément des thérapeutiques curatives classiques. Il offre un espace de convivialité, de détente et d’ouverture vers l’extérieur à l’écart des espaces de soins.

Un espace de rencontre…

Depuis ce premier partenariat, d’autres actions ont été initiées, comme la mise en place d’un espace de rencontres et d’informations. « Avec 4 000 €, nous avons couvert la majorité des besoins de financement. Un petit investissement qui a de vraies répercussions sur les malades et leur entourage. Ce nouveau lieu leur permet de trouver de l’information, des conseils, une écoute… à un moment où ils se sentent souvent un peu perdus. » 

… et un projet de recherche

L’an dernier, une nouvelle étape a été franchie avec la signature d’un partenariat de trois ans autour d’un programme de recherche dédié aux cancers de l’ovaire et de la plèvre. Ils présentent la particularité commune d’être peu réceptifs aux traitements par chimiothérapie. « C’est un sujet important pour nos territoires car les cancers de la plèvre – très souvent liés à l’exposition à l’amiante – y sont plus répandus qu’ailleurs en raison de l’importance historique de l’industrie automobile. En s’engageant pour trois ans, à hauteur de 5 000 € par an, le Crédit Agricole de Normandie veut contribuer à la recherche de nouveaux traitements », conclut Jean-Marie Boullot.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.