Réunion | Thème Innovation 
Le 26/05/14

Éco-Ex valorise les ressources naturelles de l'île de La Réunion 

Grâce au soutien de la Caisse régionale de La Réunion, l'île va se doter d'une plateforme mutualisée de recherche et développement, spécialisée dans l'éco-extraction. Le projet Éco-Ex, piloté par Qualitropic, va permettre de valoriser les ressources naturelles locales.

Valoriser les ressources naturelles locales de l'île de La Réunion - Éco-Ex - Qualitropic
La Réunion regorge de ressources naturelles excellentes pour la santé. © Qualitropic

Saviez-vous que les mangues - noyaux compris - regorgent d'antioxydants et de conservateurs alimentaires naturels ? Que les têtes de poissons sont bourrées d'omégas 3 ? La nouvelle plateforme mutualisée d'innovation, baptisée Réunion Éco-Ex, dont la Caisse régionale de La Réunion a accompagné la création, veut tirer profit des richesses animales, végétales et marines de l'île. Et garantir un produit sûr et de qualité en réduisant la consommation énergétique.

Des techniques innovantes au service de la santé et de la cosmétique

La récente SAS Réunion Éco-Ex veut s'appuyer sur des techniques innovantes d'éco-extraction, respectueuses de l'environnement. Le projet a été piloté par le Pôle de compétitivité de la bioéconomie tropicale, Qualitropic, pour le compte d'acteurs privés et publics : coopératives, entreprises, université... « La majorité des filières de notre territoire va en bénéficier. Ses capacités de recherche-développement, dans l'agro-alimentaire et les cosmétiques notamment, en font, pour ceux qui voudront l'utiliser, une machine à innover et à gagner des parts de marché ! », souligne Alain Chatel, président de Qualitropic.

Une définition de l'éco-extraction

Une définition très générale de l’éco-extraction des produits naturels a été adoptée par plus de soixante chercheurs et professionnels du Groupe de recherche en éco-extraction de produits naturels (GREEN) de l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse : « L’éco-extraction est basée sur la découverte et la conception de procédés d’extraction permettant de réduire la consommation énergétique, mais aussi l’utilisation de solvants alternatifs et des ressources végétales renouvelables, tout en garantissant un produit extrait sûr et de qualité ».

Des emplois hautement qualifiés à la clé

La Banque publique d'investissement (BPI) a versé près de 2 millions d'euros sur les 7 millions d'euros que coûtera Éco-Ex (coût d'investissement et de fonctionnement) pour les cinq premières années d'activité. Actionnaire à hauteur de 15 % de la toute nouvelle SAS Réunion Éco-Ex, le Crédit Agricole va se concentrer sur son développement, qui créera des emplois hautement qualifiés. « Nous devions soutenir cette opportunité exceptionnelle pour le développement de l'économie réunionnaise et son rayonnement », assure Christian de la Giroday, président du Crédit Agricole de la Réunion.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.