Normandie | Thème Innovation 
Le 04/04/14

HYES, une grande passion pour une micro-algue 

Consommée au Tchad depuis la nuit des temps, la spiruline est aujourd’hui considérée comme un super aliment aux vertus curatives et préventives. C’est autour de cette micro-algue qu’une jeune équipe a bâti HYES, un projet aussi novateur que durable. Retour sur une trajectoire prometteuse, accompagnée dès ses prémices par le Crédit Agricole de Normandie.

L’entreprise HYES cultive la spiruline
L'entreprise HYES cultive la spiruline © HYES

L’aventure de HYES – High Yield Eco-System – commence en 2007, quand deux jeunes, Laurent Lecesve, ingénieur des Arts et Métiers et Charles Auburtin, diplômé d’économie à Paris-Dauphine, décident de se lancer dans un programme écologique unique en son genre : associer la culture de la spiruline, une micro-algue riche en bienfaits pour la santé et la méthanisation agricole, qui consiste à produire de l’énergie à partir d’effluents d’élevage et de déchets verts afin de chauffer les bassins. « C’était du jamais vu, mais notre idée a su convaincre ! Grâce à plusieurs appuis – dont celui du Crédit Agricole de Normandie –, nous avons pu peu à peu développer notre projet », résume Laurent Lecesve, l’un des fondateurs de HYES.

Une entreprise, trois activités

Soutenue par Oseo Innovation, la région Basse-Normandie et l’Europe, et labellisée « jeune entreprise innovante », HYES est aujourd’hui installée au cœur de l’éco-domaine de Bouquetot (Calvados), un éco-système novateur d'activités agricoles et de tourisme vert mis en place avec la Communauté de communes Coeur Côte Fleurie. « L’activité de notre Scop s’articule autour de plusieurs volets, poursuit Laurent Lecesve. Nous sommes d’abord une ferme de spiruline à vocation expérimentale. Nous avons commencé à produire depuis 2012 et, cette année, nous nous apprêtons à faire certifier la première spiruline française biologique. Mais HYES c’est aussi un bureau d’études dédié à l’accompagnement de projets de méthanisation couplés à la culture de spiruline avec une plateforme de vente en ligne, www.spiru.fr. » Et François Horion, conseiller d’affaires à l’agence de Dives du Crédit Agricole de Normandie, d’ajouter : « HYES est une petite structure très prometteuse. Son projet a été lauréat de l’appel à projet Jeun’ESS en 2011 et, l’année suivante, elle a reçu une récompense américaine prestigieuse (Algae Competition). C’est une fierté pour nos territoires et donc pour notre Caisse ! »   

Dernière étape en vue : la méthanisation

2014 devrait voir la petite équipe – qui compte désormais 7 membres – franchir une nouvelle étape avec la mise en place du dispositif de méthanisation : « À dire vrai, nous avons été contraints de faire évoluer nos plans, poursuit Laurent Lecesve. Car une étude des sols a révélé que les terrains de Bouquetot n’étaient pas compatibles avec le poids de l’installation projetée. Nous envisageons une solution mise au point par une entreprise française – Erigène – qui propose des « box » de méthanisation modulaires et de taille modeste. L’ensemble devrait donc être opérationnel dès l’année prochaine et nous devrions à nouveau être accompagnés par le Crédit Agricole. » Autre projet plein de promesses, soutenu cette fois par le Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine : l'essaimage de leur concept grâce à la réunion d'un bureau d'études. Objectif : mettre en place une ferme de spiruline couplée à une unité de méthanisation avec les frères Bodguel du GAEC du Cormier.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.